Actualité

Travailler contre toute attente: ONG du village Amazigh à Tafraout au Maroc

Les ONG au Maroc sont confrontées à une profusion de défis gigantesques, de revers et de problèmes qu’elles sont obligées de résoudre ou d’esquiver avec les ressources très limitées à leur disposition. Certains de ces défis communs dans les zones rurales, par exemple, sont liés à l’absence d’éclairage public, de routes, de centres de santé et d’autres infrastructures et équipements de base pourtant chers. D’une manière générale, les ONG dans ces domaines s’appuient sur un maigre budget alloué par l’Etat, et sur les contributions de ses membres qui constituent le plus gros cash-flow de financement. Néanmoins, ceux-ci restent trop peu pour faire quoi que ce soit.

Mon désir de savoir combien de ces ONG non seulement persistent mais continuent de croître sans perdre de vue leurs objectifs m’a ramené à une association sur laquelle j’ai déjà travaillé. L’Association Anbdour et Imin’tizeght pour le Développement et la Coopération (AIDECO) a deux énigmes de plus à régler que l’association moyenne au Maroc: elle ne reçoit aucun budget du gouvernement, et elle veut mettre un terme à la vague de migration que le une situation économique catastrophique se déclenche.

                                                                       AIDECO’s Headquarter

Aideco opère depuis 20 ans dans les petits villages jumeaux d’Anbdour et Imin’tizeght situés à 11 kilomètres au nord-ouest de la ville sud-est de Tafraout, nichés au cœur de l’Anti-Atlas. La région est caractérisée par des montagnes de granit dominant de vastes vallées riches en arganiers et amandiers. Anbdour et Imin’tizeght font partie de la vallée d’Ammeln.

 

                                        AIDECO’s Project Map

Dans une interview accordée à International Morocco, l’actuel président de l’ONG, Moussa Andfour, a insisté sur le fait que le moyen de ralentir la migration est d’aider les habitants à créer des revenus constants, qu’il a liés à leur «dignité». Moussa, qui était auparavant trésorier de la même ONG pendant 9 ans, a expliqué que le développement économique et social du village est la boussole vers laquelle pointe l’ensemble de ses activités. À cette fin, AIDECO a réalisé des réalisations impressionnantes avec rien de plus que de la persévérance et un travail acharné. Il s’agit notamment de mettre en place un système d’eau potable et d’irrigation inégalé dans la région, de construire une terre agricole assiégée pour cultiver des produits agricoles biologiques locaux, de créer une pépinière. Outre les efforts pour créer l’autonomie au niveau de l’agriculture, AIDECO a également aidé les habitants à lancer des coopératives solidaires,

                                            AIDECO’s Water System

Moussa Andfour, qui a grandi et vit à Casablanca, à plus de 600 kilomètres au nord de son village natal, travaille comme responsable marketing et développement commercial. Sa vision, qu’il partage avec l’ancien président de l’AIDECO Moulay Mostapha Nokraoui et les 11 membres restants de l’ONG consiste à «créer des activités génératrices de revenus qui se concentrent sur de petites niches». Il a dévoilé que les plans futurs à cet égard seront centrés, entre autres choses, sur la création de coopératives spécialisées dans le tissage de tapis traditionnels, l’élevage de chèvres et la production de miel. En ce qui concerne le développement des infrastructures, l’ONG devrait poursuivre ses efforts pour apporter un éclairage public et un centre de santé au village, et mettre en place un système avancé de recyclage des déchets ménagers.Tifawt (Light) dans le village avec l’aide de Hafid et Naima Alaoui, deux frères et sœurs maroco-canadiens originaires du village ( Cliquez ici pour faire un don ). Par ailleurs, le directoire a décidé de reprendre une campagne d’alphabétisation des personnes âgées lancée il y a quelques années et de lancer un nouveau cycle de formations professionnelles pour les jeunes.

Naima Alaoui avec des enfants qui ont fait don de leur argent de poche au projet (WINDSOR, Ontario – Canada)                        Centre éducatif et culturel (Tifawt)

                        Educational and Cultural Center (Tifawt)

 

En plus de gérer son budget serré pour financer tous ces efforts, AIDECO a un autre poisson à faire frire. Moussa explique que son ONG doit également répondre en permanence aux besoins d’urgence des habitants. Il s’agit notamment d’acheter du mobilier et des fournitures scolaires pour les écoliers, de distribuer de l’aide alimentaire pendant le mois de Ramadan, de couvrir les frais médicaux des personnes et des familles dans le besoin, ainsi que d’administrer des convois médicaux annuels. De plus, il distribue des semences à planter et des arbres aux villageois. En l’absence d’aide gouvernementale, ces dépenses ont coûté à l’ONG un bras et une jambe.

Le projet social que porte l’ONG exige également qu’elle revalorise et préserve le patrimoine culturel du village et de l’ensemble de la région d’Ameln. Pour cette raison, AIDECO organise un certain nombre d’événements et de festivités annuels tels que Mqorn un festival de musique folklorique traditionnelle, la saison d’ Idernan , un événement culturel de trois jours et d’autres événements pour la jeune population du village.

              Cultural events and projects organized by AIDECO

AIDECO compte 13 membres dans son conseil d’administration. Il s’agit de Moussa Andfour (président), Abderrahim Akherraz (vice-président), Rachid Abounouh (trésorier) Aicha Baoudach (trésorier adjoint), Rachid Deflaoui (secrétaire général), Said Akherraz (secrétaire général adjoint), Hassan Abounouh (conservateur), Hassan Yassini (député conservateur). Les 5 autres membres servent de conseillers et sont Moulay Mostapha Nokraoui, Mohammed Yassini, Aicha Andfour, Soulaimane Filali et Mohammed Amayod.

AIDECO a travaillé avec de nombreuses organisations et organismes internationaux, dont la Banque mondiale et la Confédération générale des entreprises marocaines. À l’été 2020, il accueillera des membres d’une ONG belge afin d’échanger des expertises en action associative. Il cherche également à coopérer avec d’autres organismes internationaux pour aider à financer «Eco Village», un vaste projet global visant à développer l’agriculture, le tourisme et l’artisanat local du village.

 

Watch a video about Imin’tizeght

Contact AIDECO :
Email: anbdour1@yahoo.fr
Website: www.aideco.ma
Phone: +212 6 73 40 64 03
Postal Adress : BP 304 Tafraout Centre

 

Ezzoubeir Jabrane

Ezzoubeir Jabrane is a writer, teacher and entrepreneur. He holds a Master’s Degree in Linguistic and Literary Studies. He has written over 1000 articles in different fields. He works as a teacher of Academic English at Hassan II University in Casablanca and a teacher of English for Engineering in the National Higher School of Arts and Craft (ENSAM), in addition to a number of other institutions. Ezzoubeir is the founder of Exchange Lab and a founding member of International Morocco. His company Exchange Lab offers 3 services revolving around the use of English in the workplace: content and multimedia content creation, translation services, and language instruction.

 

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close