Web Developper

dimanche, 06 janvier 2013 13:31

ORGANIGRAMME

Communiqué de  presse

L’Association de Développement Touristique du Pays de Tafraout déclare 2013  Année du patrimoine rural de Tafraout sous le thème : 

« Notre Patrimoine, notre Identité, notre Force »

Un programme riche et varié  sera dédié aux différentes composantes et dimensions du patrimoine rural de Tafraout. Un programme auquel l’ensemble des acteurs tant privés que publics sont invités à enrichir par leurs expériences  et interventions afin de  contribuer à la préservation, la valorisation et la transmission dudit patrimoine aux générations futures.

 

Ibarahen Abderrahman
Animateur Coordinateur 
Pays d’Accueil Touristique de Tafraout
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
(+212)0633501509 
Centre de Tafraout ,BP 177
Skype: paysdetafraout 

www.facebook.com/paysdetafraout

 

CO- PREFACE  écrite en guise d’encouragements  par Valérie VILLENEUVE , directrice en exercice et  Guilaine LITTAYE ex directrice du  Groupe d’économie sociale et solidaire PA-ISS France  Isère   France

ALBARAKA …… la  CHANCE …………………

ALBARAKA… La CHANCE …. Que des énergies individuelles et collectives se soient rencontrées pour donner vie à un projet de coopérative. ALBARAKA …… la  CHANCE ………………… d’avoir trouvé des soutiens à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc qui ont favorisé les évolutions de ces 8 années d’existence. ALBARAKA …… la  CHANCE ………………… de pouvoir s’inscrire dans d’autres projets de développements  locaux pour améliorer les conditions de vie, de travail, la rentabilité mais également de gagner en force collective.

Au delà de la réussite de la coopérative, ALBARAKA ……C’est la  CHANCE…  que des FEMMES SE DONNENT A ELLES MEMES POUR BATIR leur projet individuel, leur avenir dans leur environnement. C’est aussi avoir un statut social. C’est prendre de l’autonomie en sachant compter, lire et écrire. C’est participer au bien être de sa famille grâce à l’amélioration des revenus, C’est être ACTEUR du développement de son village, de sa vallée, de son pays.

Qu’ « ALBARAKA » les accompagne dans toutes les nouvelles orientations et constructions qui voient le jour aujourd’hui.

Valérie VILLENEUVE ,  Guilaine LITTAYE

Groupe d’économie sociale et solidaire PA-ISS France -2011

Etude technique approfondie qui met le doigt et propose des solutions  ingénieuses  a  l’une des problématiques liées  l’environnement  de la vallée Ammelen, la pollution d’eau par les laveries qui pose plusieurs problèmes environnementaux. 

  • Les détergents modernes contiennent des produits chimiques qui sont nuisibles a certaines plantes.  A long terme, cela entrave l’équilibre sensible de la composition nutritive du sol dans les champs. Ce problème se manifeste particulièrement dans des champs irrigués par inondation, parce que cette méthode est encline d’augmenter la quantité des sels dans le sol.
  • Il est probable que l’eau usée des laveries contient des pathogènes qui constituent un danger pour les humains lorsque l’eau s’applique aux légumes comestibles.
  • L’accumulation des contaminants dans les bassins hydrauliques mènerait à la production des odeurs fétides, la croissance d’algues, et une couche de savon putride.  L’impact de cette pollution est visuellement évident, et n’est pas souhaitable.  Lorsque beaucoup de femmes procèdent au lavage en même temps, la pollution est visible dans les canaux d’irrigation et les champs eux-mêmes. 

Cette  étude est  un effort collectif de la part d’EWB-UKIngénieurs Sans Frontières (EWB-UK)

Stacey Clifford & Gemima Walker, en coopération avec AIDECO, l’association  d’Ighalen, et la Délégation Provinciale d’Agriculture (DPA) à Tiznit.

Le but de ce rapport est d'informer le Ministère des Eaux et Forêts sur les  conditions de vie dans et autour de la SIBE Jbel Kest (site d’intérêts  biologiques et écologiques), et de proposer un plan d'action pour assurer la sauvegarde et le bien-être de la région.

Un programme de conservation ne concernent pas uniquement l’aspect  physique du SIBE , mais les caractéristiques intangibles de sa communauté et population. Le présent rapport prend en considération à la fois. La population locale  peu sensibilisée  à l'importance de Jbel Kest,  qui  ignore largement sa désignation comme zone protégée. De même, les touristes fréquentant la région sont aussi ignorants du statut spécial accordé à la montagne. Comme le nombre de visiteurs de Tafraout et Ameln augmente chaque année, le nombre de visiteurs du SIBE augmente  également. C'est pour cette raison que des mesures devraient être prises pour protéger les  écosystèmes présents sur Jbel Kest, et d'informer le grand public de leur rôle dans la défense de leurs ressources naturelles.

Le présent document est structuré de façon à permettre à l'information de fond appropriée pour être établie en ce qui concerne la zone et  ses caractéristiques spécifiques avant de plonger dans les recommandations. Parmi les pistes d’action, une série de sondages sur la faune pour déterminer l’état actuel  des écosystèmes Kests Jbel et de déterminer comment l'avenir des ces ressources sont attribuées. Une étude préliminaire de la flore dans le SIBE, achevé au cours de l’année précédente, a été jointe en annexe.

Plan d'action recommandé pour la protection continue des Jbel Kest,

SIBE, Tiznit Province

Margaret Jackson, Peace Corps Volunteer

ImiNTizght, Ameln Commune, Circ. Tafraout 2008/2009

 

 

Ce rapport  d’étude se veut un projet préliminaire au sujet de la productivité agricole du village d’Ighalen, afin d’identifier le potentiel de l’augmenter à l’avenir. Il fait partie d’une initiative qui cible la réalisation de ce potentiel agricole dans la vallée d’Ammelen, qui comprend aussi des produits agricoles dérivés, par exemple l’huile d’argan. Une deuxième étude, faite en parallèle avec celle-ci, a pour sujet le village d’Imin’Tizeght Anbdour.

Ces deux douars ont été choisis comme des groupements de douars ‘pilotes’ et ‘représentatifs’ : Imin’Tizeght servi par des sources  et  Ighalen par des puits. Donc, il est possible que les conclusions et recommandations présentés dans ce projet soient valides pour une variété de localités en tant qu’un manuel de bonnes pratiques agricoles locales ou une sorte de charte reproductible dans la vallée d’Ammelen ou bien ailleurs.

Cette  étude est  un effort collectif de la part d’EWB-UKIngénieurs Sans Frontières (EWB-UK)

Stacey Clifford & Gemima Walker, en coopération avec AIDECO, l’association  d’Ighalen, et la Délégation Provinciale d’Agriculture (DPA) à Tiznit.

 

La création de ce guide est une initiative qui a pour objectif l’amélioration de la productivité agricole de la région pour renforcer son indépendance économique et  ralentir l’exode des populations locales vers le nord avec le but de tenter  de renverser cette tendance à long terme. Ce projet cadre parfaitement avec la politique agricole nationale  surtout le grand projet du plan Maroc vert, lancé par le ministère de l’agriculture.

Ce guide préconise un ensemble de propositions concernant les bonnes pratiques agricoles dans le contexte de la Vallée d’ Ammelen et valables dans les régions arides et semi-arides.  Les propositions sont divisées en six thèmes agricoles.

 Un esprit de solidarité et de développement durable est  essentiel  pour que la mise à projet du potentiel agricole de cette région dans le respect de  l’environnement, le succès de ce projet est lié a une population motivée et dévouée à la cause agricole  dans la région. La coopération entre les associations locales est importante,  elles doivent travailler ensemble pour créer un réseau de soutien fort, pour le partage de l’information et des ressources.

En l’absence d’une action concertée de tous les acteurs concernés, la dégradation de l’environnement continuera, menant au déclin de l’économie, encore plus et la désertification de la terre à long terme.  La protection et la sauvegarde de cette région, riche en ressources naturelles est patrimoine marocain avec un potentiel  énorme est une priorité des plus absolues.

Guide établi  conjointement par :

Ingénieurs Sans Frontières (EWB-UK)  Stacey Clifford & Gemima Walker  01/10/2009 - AIDECO

Traduit par le défunt journaliste  IDRISS OUCHAGOUR

 

Page 1 sur 8
Vous êtes ici : Accueil l'association Nos projets Web Developper