jeudi, 20 décembre 2012 14:25

Etude des laveries collectives dans la vallée d'Ammelen

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Etude technique approfondie qui met le doigt et propose des solutions  ingénieuses  a  l’une des problématiques liées  l’environnement  de la vallée Ammelen, la pollution d’eau par les laveries qui pose plusieurs problèmes environnementaux. 

  • Les détergents modernes contiennent des produits chimiques qui sont nuisibles a certaines plantes.  A long terme, cela entrave l’équilibre sensible de la composition nutritive du sol dans les champs. Ce problème se manifeste particulièrement dans des champs irrigués par inondation, parce que cette méthode est encline d’augmenter la quantité des sels dans le sol.
  • Il est probable que l’eau usée des laveries contient des pathogènes qui constituent un danger pour les humains lorsque l’eau s’applique aux légumes comestibles.
  • L’accumulation des contaminants dans les bassins hydrauliques mènerait à la production des odeurs fétides, la croissance d’algues, et une couche de savon putride.  L’impact de cette pollution est visuellement évident, et n’est pas souhaitable.  Lorsque beaucoup de femmes procèdent au lavage en même temps, la pollution est visible dans les canaux d’irrigation et les champs eux-mêmes. 

Cette  étude est  un effort collectif de la part d’EWB-UKIngénieurs Sans Frontières (EWB-UK)

Stacey Clifford & Gemima Walker, en coopération avec AIDECO, l’association  d’Ighalen, et la Délégation Provinciale d’Agriculture (DPA) à Tiznit.

Lu 1530 fois

Laissez un commentaire

Vous êtes ici : Accueil Espace presse Nos publications Etude des laveries collectives dans la vallée d'Ammelen